Skip to content

Quelques observations chiffrées après le 2 e tour des départementales

30/03/2015
by

cliquez pour mieux visualiser les tableaux résultats départementales 2e tour gains et pertes au 2 etour ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Article paru dans l’Est républicain le 02/04/2015 en réponse aux propos de Claude Jeannerot.

« Le Front de gauche rejette les accusations du PS « La défaite ne peut nous être imputée »
Le Front de gauche a refait le décompte des voix.
ILS N’ONT PAS apprécié du tout que Claude Jeannerot leur fasse, peu ou prou, porter une belle part de responsabilité dans la défaite de dimanche dernier. Et ceux et celles qui ont été les candidats du Front de gauche tiennent à le dire : « Notre score de 11,27 % sur la ville apparaît satisfaisant, on fait 1.699 voix de voix en plus par rapport aux scrutins de 2008 et 2011 (NDLR : les élections avaient lieu auparavant par moitié et tous les trois ans). On a appelé à battre la droite et l’extrême-droite. On ne peut que regretter la perte du département. On ne s’en satisfait pas mais on est surpris de la réaction du PS qui accuse le Front de gauche d’avoir contribué à cette défaite qui ne peut nous être imputée. Le PS se trompe de cible et diagnostic. Nous avons réussi à mobiliser notre électorat. En fait, cette élection s’est jouée au premier tour », explique Georges Ubbiali.
Et lui et ses camarades ont fait leurs calculs aboutissant à ce constat : le PS et les Verts ensemble perdent 5.084 voix par rapport aux deux scrutins joints de 2008 et 2011, soit un tiers de leur électorat sur la ville ; et entre le 1er et le 2e tour, avec l’ajout des voix du Front de gauche, la progression de la gauche est de 2.101 voix de plus sur les six cantons urbains.
Pour le Front de gauche, Claude Jeannerot et le PS feraient mieux de se demander pourquoi leur propre électorat ne s’est pas ou que peu mobilisé. Et la réponse fuse : « Parce que l’orientation sociale et politique est mauvaise. Où est la défense des plus pauvres, des précaires, de leurs intérêts vitaux ? C’est là que réside l’explication de la démobilisation de l’électorat ».
Bref, c’est parce qu’il n’y a pas assez de gauche que la gauche perd dans une France qui, pourtant, vote en force à droite. Pourtant, comme le souligne Christophe Lime : « Le Front de gauche est la troisième force en nombre d’élus en France mais cela n’est pas dit, les médias préfèrent parler du FN ou alors parler de nous en nous peignant comme les derniers dinosaures. C’est paradoxal, on serait les derniers dinosaures mais on empêcherait de faire élire le PS ».
Aujourd’hui, les membres du Front de gauche, qu’ils soient communistes, membres d’Ensemble ou Citoyens engagés, souhaitent discuter avec les Verts, tous les socialistes et pas que les frondeurs. Thibaut Bize précise : « Il faut que l’on propose autre chose, on nous attend sur une alternative politique. On veut un rassemblement de construction militant de transformation sociale ».
Y.A. »

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Publicités
One Comment leave one →
  1. vagneron permalink
    30/03/2015 21:36

    merci « JG » !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s