Skip to content

Stop aux expulsions !

Durant l’été, quatre familles ont été expulsées dans le département du Doubs dans des conditions inacceptables :

Une famille kosovare qui a été emmenée par la police aux frontières, du centre d’accueil de l’hôpital St Jacques au centre de rétention près de Rouen. Cette expulsion s’est déroulée dans des conditions indignes, le père et les quatre enfants ayant regagné le Kosovo, menottés tandisque la mère était hospitalisée au CHU de Besançon, sans aucun contact avec sa famille, sans argent, sans téléphone, sans habits de rechange (ceux-ci étant dans les valises parties au Kosovo). Après la famille kosovare Feraj, c’est au tour de la famille géorgienne Chkheidze d’être menacée d’expulsion. Le mercredi 31 août 2016 , la police est intervenue à Planoise dans un hôtel hébergeant cette famille afin de la déplacer en République Tchèque où elle n’a jamais vécu. Or, l’un des enfants de ce ménage est atteint d’une grave maladie génétique qui avait cessé de progresser depuis son arrivée en France. Quatre familles ont été ainsi menacées durant l’été.

D’après la préfecture du département, 80 nouvelles familles devraient être renvoyées dans les prochaines semaines.

Avec les associations d’aide aux réfugiés,nous dénonçons  la politique gouvernementale de renvoi hors des frontières ainsi que le zèle monstrueux dont fait preuve le préfet du Doubs.

Mercredi à 17h30 une manifestation de protestation a rassemblé les militants des associations d’aide aux réfugiés, mais aussi des voisins des réfugiés expulsés, des parents d’élèves des écoles où sont scolarisés les enfants qui risquent aussi l’expulsion , ainsi que de nombreux enseignants.

voir ci-dessous

article paru dans l’Est Républicain ce jeudi 22 septembre 2016:

expulsions

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦